Note informative sur les séjours linguistiques en RPDC

Étudier le coréen, ce n’est pas opter pour une Corée contre une autre, c’est assimiler le moyen de comprendre cette culture dans son ensemble. C’est pourquoi nous vous proposons une occasion exceptionnelle, et à prix coûtant, d’aller voir sur place et de vous faire une opinion personnelle. Combien de voyageurs envisagent simplement un jour l’idée d’aller en RPDC ? Et combien franchissent le pas, combien même croient qu’il soient simplement possible d’y aller ? Le réflexe d’un véritable voyageur ne devrait-il pas le conduire à l’attitude inverse ? Y aller justement pour vérifier si ce que tout le monde raconte sans y avoir été et exact ? C’est que que nous vous proposons de faire avec nous qui sommes familiers des « Trois Corées ».

Mais cela n’interdit pas les interrogations. Et la question la plus souvent posée est « Que peut-on voir là-bas ? » Notre réponse la plus simple, hors polémique, est : « Ce que nous avons vu ! ». Nous sommes tous amoureux de cette culture et nous prenons chaque « Corée » pour ce qu’elle est. Si nous vous invitons à vous joindre à nous dans ce pays très « particulier » qu’est la RPDC, c’est avant tout parce que nous le voyons changer à grande vitesse. Et quoi de plus coréen que le changement à grande vitesse. Pourrez-vous pour autant « tout voir » ? Non, pas plus qu’ailleurs, et sans doute moins. Paradoxalement, plus nous y allons, et plus on nous laisse voir, la plupart des interdits n’ayant guère de sens, hors conflit avec le Sud.

Le stage de langue (ouvert aussi aux débutant complets) se déroule à Pyongyang, la capitale, et dans l’université la plus prestigieuse du pays. Tout est donc réuni pour que le séjour se déroule sans encombre. Vous serez prêt pour y retourner pour une plus longue durée, en attendant que nous puissions offrir des projets du même esprit en Corée du Sud et en Corée chinoise. Si le séjour proposé est très particulier, il ne s’agit pourtant pas du tout de vacances, mais avant tout d’un apprentissage linguistique et culturel.

Le coréen parlé en RPDC est bien évidement différent de celui parlé en Corée du Sud ; les deux pays étant divisés depuis presque soixante-dix ans, la langue n’a pas été épargné par la séparation. Le niveau de formalité dans l’expression, un vocabulaire utilisé au Sud et non au Nord, et inversement en témoignent. Mais n’ayez crainte, la langue reste fondamentalement la même : c’est du coréen.

Pour les plus inquiets, nous vous rappelons que c’est notre troisième année d’organisation de voyages linguistiques et qu’il n’y a pas eu le moindre problème les années précédentes.

Nous agissons en tant qu’intermédiaire avec l’université coréenne. Tout conflit avec celle-ci devra se régler directement.

L’équipe du CRIC Centre de Recherches Internationales sur les trois Corées et de revuetangun.com

Le CRIC, centre de recherches internationales sur les Corées, est l’éditeur de la revue tan’gun (site et papier). Ce centre de recherches est une association de loi 1901 à but non lucratif, tournée entièrement vers l’étude des trois Corées et le développement des moyens de cette étude, en particulier les voyages.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *