Voyage d’enquête géopolitique et de questions de défense : Avril 2018

Il n’existe probablement aucun domaine aussi mal-traité concernant le RPDC que la politique ou la géopolitique. Et probablement aucun domaine aussi méconnu. Notre voyage se propose donc non d’y remédier (restons modestes !) mais d’entrouvrir certaines portes à ceux qui préfèreront leur curiosité aux réponses toutes faites, que nous n’avons pas.

Nous essaierons, dans le cadre d’une visite générale, de proposer des regards sur certains aspects politiques, économiques et sociaux qui nous semblent significatifs des réformes actuelles. Nous ouvrirons autant que faire se pourra notre carnet d’adresses, dans un pays qui ne connaît pas l’annuaire…

Les sujets (donc les lieux envisagés) seront la capitale (décideurs, appartements, grands magasins), la frontière, une zone économique spéciale (avec usine), une coopérative Agricole. Une insistence toute particulière sera accordée aux affaires de défense, DMZ et rencontre de militaires.

Nous essaierons d’entrer en RPDC par le poste frontière de Hunchun (le pont se franchit à pied) pour nous diriger vers la ZES de Rason, dont le rôle économique ne cesse de croître. Puis le port de Chongjin, bientôt le plus important du pays. Après une courte exploration du Nord-Est, nous prendrons un vol intérieur pour Pyongyang, centre politique.

La suite du voyage nous conduira vers le sud de la RPDC, par Nampo, Sariwon et Kaesong (+DMZ).

La sortie du territoire s’effectuerait par le K27, ce qui permettrait de passer par Dandong, ce qui permet aussi de se rendre compte de l’importance des échanges frontaliers et du rôle des Coréens de Chine. Pour ceux qui ne souhaitent pas prendre le train, un départ de l’aéroport pourrait être envisagé.

Nous précisons que dans l’état actuel de nos discussions avec notre partenaire nord-coréen, les professionnels de la défense sont admis dans le voyage.


Dates envisagées : avril 2018, sur une base d’environ 10 jours.

  • Prix approximatif : 3100 euros, de Pékin à Pékin

Le CRIC, centre de recherches internationales sur les Corées, est l’éditeur de la revue tan’gun (site et papier). Ce centre de recherches est une association de loi 1901 à but non lucratif, tournée entièrement vers l’étude des trois Corées et le développement des moyens de cette étude, en particulier les voyages.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *