De ‘Là-bas sans bruit tombe un pétale’ au ‘Pétale’ – ‘저기 소리 없이 한점 꽃잎이 지고’에서 ‘꽃잎’으로

par Ch’oe Yun En 1991, Ch’oe Yun publiait Là-bas sans bruit tombe un pétale, une longue nouvelle qui retrace le parcours d’une jeune fille survivante du massacre perpétré par l’armée sud-coréenne sur la population de Kwangju dix ans plus tôt. Cinq années plus tard, le réalisateur Chang Sôn’u décide de porter ce texte à l’écran, Lire plus …

A l’ombre du paravent – 병풍의 그늘에

Ou le cinéma selon une poésie de Ch’oe Sûngho par Adrien Gombeaud Parmi les thèmes de prédilection du poète contemporain Ch’oe Sûngho figure la description de la ville et de la modernité : métro, autobus, publicités composent au fil des œuvres de Ch’oe une sorte de « Spleen de Séoul » au XXe siècle. En Lire plus …

Ecrire / Femme – 글쓰기/여자

Par Patrick MAURUS, traducteur, professeur de littérature coréenne à l’Inalco, Paris 5000 ans d’histoire, nous serinent les nationalistes coréens. Dans ce cas, il faudrait préciser : 5000 ans d’exclusion pour les femmes. La société coréenne a en effet assigné aux femmes une place séparée, tant à l’intérieur de la maison que dans les relations sociales. Lire plus …

Courtoisie à l’égard des hommes – 인간에 대한 예의

Par Kong Chiyông Kong Chiyông, née en 1963 à Séoul, débute comme poète en 1985, puis obtient un succès considérable avec Va-t-en seul comme la corne d’un rhinocéros, 1993, en particulier grâce à sa façon directe de témoigner des renoncements d’une génération. Le poème cité dans le texte est de Yang Songgyu. Traduction : Pierre Lire plus …

La Rouille – 녹

Yang Kwija Yang Kwija débute en 1978 et obtient rapidement prix et succès (Même la Tristesse est une Force, 1993) avec ses portraits incisifs de salariés petits-bourgeois, considérés d’un œil critique, mais en profondeur, c’est-à-dire pris au sérieux. Traduction Pierre Pionsat   Il était à peine installé derrière son volant qu’une crispation douloureuse saisit les Lire plus …