Faut-il chasser le naturel ? 자연적인 것을 배척해야만 하는가?

Considérations sur la traduction en français de la littérature coréenne par Jeong Eun-jin On compte aujourd’hui en France plus de cent titres traduits de la littérature coréenne ou, pour être plus précis, de la littérature sud-coréenne, publiés ces dix dernières années pour plus de la moitié d’entre eux. Ce chiffre peut sembler honorable par rapport Lire plus …

Intervenir, inventer. C’est suivre le mouvement du texte 참여하는것, 발명하는것은 본문의 움직임을 따라가는 것이다.

Traduire le théâtre coréen contemporain par CHO Soomi (…)  » Ce qui n’est pas traduisible, qui ne se laisse pas réduire à des formes déjà connues, que je trouve intéressant. » Antoine Vitez “Le devoir de traduire”, in Théâtre / Public, mars 1998, n°44, p. 7.