Courtoisie à l’égard des hommes – 인간에 대한 예의

Par Kong Chiyông Kong Chiyông, née en 1963 à Séoul, débute comme poète en 1985, puis obtient un succès considérable avec Va-t-en seul comme la corne d’un rhinocéros, 1993, en particulier grâce à sa façon directe de témoigner des renoncements d’une génération. Le poème cité dans le texte est de Yang Songgyu. Traduction : Pierre Lire plus …

La Rouille – 녹

Yang Kwija Yang Kwija débute en 1978 et obtient rapidement prix et succès (Même la Tristesse est une Force, 1993) avec ses portraits incisifs de salariés petits-bourgeois, considérés d’un œil critique, mais en profondeur, c’est-à-dire pris au sérieux. Traduction Pierre Pionsat   Il était à peine installé derrière son volant qu’une crispation douloureuse saisit les Lire plus …

Miryang, histoire d’insectes – 벌레 이야기

Yi Ch’ôngjun Texte revu et retouché en avril 2007, à l’occasion de son adaptation au cinéma par Yi Changdong sous le titre Miryang. Traduction Yang Jung-hee et Patrick Maurus   1 Même lorsqu’il fut confirmé que la fugue soudaine d’Aram était en fait un enlèvement, ma femme trouva assez de force pour tenir le coup. Grâce, Lire plus …

L’Idiot et l’homme blessé – 병신과 머저리

yi ch’ôngjun Traduction Jeong Eun-jin et Jacques Batilliot La toile que je n’avais pas touchée depuis plusieurs jours m’écrasait de toute son ampleur. L’atelier avait retrouvé son calme habituel après le départ des élèves. J’ai allumé une nouvelle cigarette.