Un cinéma militant – 전투영화

Entretien avec Yang Jung-hee, vidéaste

par Pierre PIONSAT

Les collectifs cinématographiques dont est issue la génération de Chang Sôn’u ne sont plus. Aujourd’hui les jeunes cinéastes sont formés de façon plus traditionnelle : école, éventuellement passage à l’étranger, et assistanat. Pour autant, le cinéma engagé n’a pas disparu. Il est particulièrement vivant dans le documentaire et la vidéo lui insuffle un nouveau tonus. Yang Jung-hee fait partie de ces cinéastes/vidéastes militants qui mettent encore leur regard au service de leurs convictions.

Lire la suite

Too Young To Die – 죽어도 좋아

Du sexe mais point trop n’en faut dans la prude Corée !

Par Erin Sepatu


Le sexe fait son grand retour dans le cinéma coréen, mais l’avait-il vraiment quitté ?
Feindre de l’ignorer est certainement le plus sûr moyen de souligner par son absence son évidente présence dans les films produits en Corée. Et pourtant, le plus vieux sujet de cinéma du monde fait encore les beaux jours de la critique, des censeurs et plus épisodiquement du public qui peut suivre, par presse interposée ou sur internet, le débat soulevé par les films qualifiés de trop osés.

Lire la suite

Entretien avec Shin Sang’ok 신상옥 인터뷰

Par Adrien Gombeaud


Shin Sang’ok

Né le 12 septembre 1925 à Ch’ôngjin (province de Ham’gyông dans l’actuelle Corée du Nord), Shin Sang’ok a étudié la peinture à Tokyo avant de se tourner vers le cinéma. Sa carrière est l’une des plus longues de l’histoire du cinéma coréen, il a tourné plus de 120 films. En 1978, il est enlevé, avec sa femme, l’actrice vedette Ch’o Unhûi, en Corée du Nord. Cet épisode très médiatique reste trouble.

Lire la suite