Le cinéma n’est pas seul

Hypothèses sociocritiques sur les cinémas coréens. Walter Siti, éditeur des Œuvres complètes de Pier Paolo Pasolini, écrivait en parlant de celles-ci : « C’est à contrecœur, pour de pures raisons de lisibilité et de marché, que nous avons distingué les œuvres en prose de la poésie, le cinéma des essais critiques. ». On y trouve en tout cas Lire plus …

Un cinéma militant – 전투영화

Entretien avec Yang Jung-hee, vidéaste par Pierre PIONSAT Les collectifs cinématographiques dont est issue la génération de Chang Sôn’u ne sont plus. Aujourd’hui les jeunes cinéastes sont formés de façon plus traditionnelle : école, éventuellement passage à l’étranger, et assistanat. Pour autant, le cinéma engagé n’a pas disparu. Il est particulièrement vivant dans le documentaire Lire plus …

De ‘Là-bas sans bruit tombe un pétale’ au ‘Pétale’ – ‘저기 소리 없이 한점 꽃잎이 지고’에서 ‘꽃잎’으로

par Ch’oe Yun En 1991, Ch’oe Yun publiait Là-bas sans bruit tombe un pétale, une longue nouvelle qui retrace le parcours d’une jeune fille survivante du massacre perpétré par l’armée sud-coréenne sur la population de Kwangju dix ans plus tôt. Cinq années plus tard, le réalisateur Chang Sôn’u décide de porter ce texte à l’écran, Lire plus …

L’Autre de l’écran

par Patrick Maurus1 Si certains veulent s’infiltrer dans notre pays, porter nos vêtements, apprendre notre langue, tromper notre peuple, corrompre nos coutumes, nous avons une loi pour eux. Quand ils seront trouvés, ils seront punis sévèrement. Régent T’aewôn’gun, Lettre à l’amiral Roze (1866)