Le Fauconnier – 매잡이

yi ch’ôngjun Traduction :  Kim Jeong-sook et Alii   min T’aejun, qui nous a quitté brusquement au printemps dernier, est parti en nous laissant une trace de son existence en ce monde. Ceux qui savent le savent déjà, c’étaient quelques cahiers d’étudiant, bon marché et remplis de notes. Il possédait de la terre, quelques rizières Lire plus …

Tombeau pour Yi Ch’ôngjun – 이청준을 위한 무덤

1939-2008 (Texte légèrement remanié de la préface de Les Portes du Temps, Actes Sud, 2011) Par Patrick Maurus. Il serait passablement ridicule de jouer au petit jeu très américain du “meilleur écrivain coréen”, ce petit jeu auquel joue chaque année le nationalisme local lorsqu’il s’agit pour lui de “désigner” un candidat au Nobel ! Merci Lire plus …